Purple Zone
WELCOME 2 THE DAWN
Purple Zone

Pour les fans de Prince et du Minneapolis Sound : Plus de passion, moins de prises de tête...
 
AccueilEnter the ZoneCalendrierS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 NO COMMENT ! A VOUS DE JUGER

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
anastasia
Official Purple Princess


Féminin Messages : 2635
Date d'inscription : 02/07/2009
Localisation : Bretagne

MessageSujet: NO COMMENT ! A VOUS DE JUGER   Mar 27 Oct - 22:04

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Présentation de l'éditeur
En 1967, Claude Tchou publie La vilaine Lulu, la seule BD écrite et dessinée par Yves SaintLaurent. En 2002, l’auteur faisait faire un nouveau tirage limité de 500 exemplaires numérotés, signés par l’auteur, vendus par YSL au prix de 550 euros. À l’automne 2003 reparaît La vilaine Lulu dans sa version originale. Dans un style naïf, presque enfantin, Yves Saint-Laurent se moque parfois avec cruauté, souvent avec humour, toujours avec intelligence, de ses contemporains, de ses proches, du milieu de la mode et des mœurs de l’époque. L’ensemble est mordant et drôle, et n’a pas pris une ride.

Comment cela est ce possible dans le Pays des "Soi disant" droits de l' homme!

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Yves Saint-Laurent a travaillé pendant dix ans sur la rédaction de "Contes pour enfants sadiques ou avancés", il oeuvrait alors chez Dior et peaufinait son écriture après journée, sous le regard attendri d'un collaborateur qui passait son temps à se déguiser et à faire le pitre. C'est ce qui a donné l'envie à YSL de créer le personnage de la Vilaine Lulu, une gamine impertinente, perverse et, il faut le dire, absolument infecte ! Elle mange beaucoup, elle siffle au scotch, elle fume, elle malmène les autres selon ses humeurs (souvent mauvaises), elle aime exhiber ses fesses et vit avec un gros rat blanc qui ne parle qu'anglais et dort enroulé à ses pieds. Lulu, de surcroît, s'habille mal : une minijupe rouge, des socquettes noires et un gondolier, sans parler de la culotte Petit Bateau que tout le monde peut admirer.

La vidéo qui va suivre est très dure

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Sous prétexte de second degré, cette bande dessinée du grand dépressif YSL fait l'apologie de la pédophilie, traite des blanches, vengeance, destruction de l'autorité, génocide, assassinats, vol, braquages, empoisonnement, pornographie,... et j'en passe.

Si l'un de vous peut me donner un sens intellectuel ou artistique à cet immondice je suis preneur !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Daniel Cohn-Bendit, Le Grand Bazar, Paris : P. Belfond, 1975. Dans le chapitre IX, « Little big men », on lit :

« [198] J’ai travaillé pendant deux ans dans ce jardin. Il y avait des gosses entre deux et cinq ans. C’était une expérience fantastique. Si l’on est un peu ouvert, les enfants nous aident beaucoup à comprendre nos propres réactions.
[…] Au début j’étais plein d’énergie. Je jouais énormément, je me battais, bref je m’identifiais totalement à eux. Je me suis alors rendu compte que j’avais besoin d’être inconditionnellement accepté par eux. Je voulais que les gosses aient envie de moi et je faisais tout pour qu’ils dépendent de moi. Je crois que c’est le problème de toutes les grandes personnes avec les enfants. […] [199]
Mon flirt permanent avec les gosses prenait vite des formes d’érotisme. Je sentais vraiment que les petites filles à cinq ans avaient déjà appris comment m’emmener en bateau, me draguer. C’est incroyable. La plupart du temps j’étais assez désarmé. […] [203] Les conflits avec des parents n’ont pas manqué. Certains enfants avaient souvent vu leurs parents faire l’amour. Un soir, une petite fille va voir sa copine chez elle, et lui demande : "Veux-tu faire l’amour avec moi ? " Et elle parlait de baisage, de bite, etc. Alors les parents de la copine, qui étaient des catholiques pratiquants, sont venus se plaindre, très, très choqués. Il m’est arrivé plusieurs fois que certains gosses ouvrent ma braguette et commencent à me chatouiller. Je réagissais de manière différente selon les circonstances, mais leur désir me posait un problème. Je leur demandais : "Pourquoi ne jouez-vous pas ensemble, pourquoi vous m’avez choisi, moi, et pas les autres gosses ?" Mais s’ils insistaient, je les caressais quand même. Alors on m’accusait de "perversion". Il y a eu une demande au Parlement pour savoir si j’étais payé par la municipalité, toujours au nom de la loi qui interdit aux extrêmistes d’être fonctionnaires. J’avais heureusement un contact direct avec l’association des parents, sans quoi j’aurais été licencié. En tant qu’extrémiste, je n’avais pas le droit d’être avec des enfants. […]
Pendant toute une période, je m’étais identifié aux gosses. Mais à partir d’un certain moment, les problèmes des enfants ont [204] commencé à ne plus m’intéresser. Ces gosses venaient d’un milieu social en fin de compte inintéressant. Ce n’était pas un jardin d’enfants normal, et l’expérience n’était pas assez radicale.[…] [209] Reich, c’est la lutte pour la sexualité, et surtout la sexualité des jeunes. Un des problèmes du jardin d’enfants, c’est que les libéraux admettent, à la rigueur, l’existence de la sexualité, alors que nous, on essayait de la développer, d’avoir un comportement qui permette aux enfants de réaliser leur sexualité.
»


(Daniel Cohn-Bendit, Le Grand Bazar, Paris : P. Belfond, 1975, chapitre IX, « Little big men »).

LAMENTABLE

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Faites tourner svp avant censure Exclamation

Quel bel exemple que cette mascarade Polanski pro pédophile de nos élites Arrow

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Roman Polanski, l’acteur-réalisateur célèbre, a été arrêté par la police suisse sur un mandat d’arrêt américain lancé à la suite d’un rapport sexuel qu’il aurait eu avec une fille de treize ans.

L’affaire soulève un tollé, non en Amérique mais en France, curieusement, et seulement dans une « certaine » classe laquelle argue du « génie » de l’homme et de son âge, posant ainsi la terrible question au monde : un homme riche, notoirement connu, fut-il exceptionnel, aurait-il le droit d’échapper à la justice malgré un acte répréhensible qu’il aurait reconnu et que l’on aurait prouvé ?



Bernard Henri Lévy, Kouchner, Frédéric Mitterrand et bien d’autres sont bien trop occupés à sauver la femme Afghane, Irakienne, Iranienne et même Soudanaise, ils ne peuvent pas être sur tous les fronts...

Et puis cette femme aujourd’hui âgée de 45ans, qui a été violée, sodomisée et droguée à l’âge de 13ans, n’était-elle pas un peu responsable ?
... Non, BHL, Kouchner et Frédéric Mitterrand, ont bien raison, ne perdons pas de vue la vraie victime, Palanski, qui rappelons-le, a perdu sa mère, morte en déportation ! Sa femme a été assassinée par la famille Manson ! La fille (de 13 ans) n’était pas vierge !... Un peu de pudeur face à cette souffrance que porte M. Palanski depuis toujours...
M. Palanski, n’a-t-il pas payé sa dette, en mettant tous son talent au service des autres ?
Combien de jeunes filles n’a-t-il pas fait rêver avec son métier d’acteur et de réalisateur ?
Cette jeune fille devenue certainement mère aujourd’hui, est encore en vie, non ?
... Peut-être même qu’un jour M. Palanski, lui donnera la possibilité de faire de son histoire un film, ce qui lui permettra peut-être de connaître la gloire, après tout combien de femmes ont couché pour réussir ?... Cesser donc de voir le mal partout...
Il ne l’a tout de même pas mise enceinte, non plus, ça va, merde, juste un peu de plaisir.
Bon ! ok ! La manière n’était pas très élégante, certes, mais bon !
Et puis, il n’en a pas fait tout un plat du fait quelle ne soit pas vierge, d’autres aurait crié au scandale... Cette jeune fille n’était-elle pas finalement en avance sur son temps ?
... Avoir des rapports sexuelles à l’âge de 13 ans, de nos jours, cela ne fait-il pas déjà parti du passé ?... Et puis le talent d’un grand réalisateur n’est-il pas d’être en avance sur les autres ?
... Avec toutes ces conneries de dites, sur ce simple fait "divers" (pédophilie), vous allez finir par traumatiser toutes ces jeunes filles aujourd’hui précoces sexuellement, un peu de cohérence, où elles vont toutes finir en burka...

SOURCE : LBS

Le roman Polansky s’achève sur une note triste.

L’homme est en prison, aujourd’hui, pour un acte de viol commis il y a plus de trente ans sur une fille mineure à laquelle il avait fait absorbé de l’alcool et une drogue sédative, à l’époque.

L’arrestation a soulevé la réprobation des Bernard Kouchner, Bernard Henry Lévy, Frédéric Mitterrand et consort. Je dis « consort » car, à n’en pas douter, les autres « idéologues » du parti naze ne rateront pas l’occasion pour crier à l’injustice et peut être à l’antisémitisme parce que Polanski serait juif.

Serions-nous alors dans une logique de « gens élus » ?

Il faut le croire mais non parce que la judaïté serait le point commun car en réalité c’est l’idéologie et la solidarité sionistes qui se manifestent plus qu’autre chose.

Quand on sait qu’Adler considère comme traîtres tous les Juifs qui ne sont pas partisans de Herzl sans que cela ne soit reconnu comme de l’antisémitisme, on comprend bien, alors, qu’il se constitue une « communauté sioniste » brassant différentes populations mais se superposant à toutes les autres et se considérant comme élue.

Quels sont les faits reprochés à l’homme ?
L’acteur-réalisateur, tout en le reconnaissant par la suite, aurait eu des rapports sexuels, avec sodomie, sur une fille de treize ans. Il lui aurait fait absorber, au préalable, de l’alcool et de la méthaquinone, substance sédative reconnue, selon wikipédia, comme « dépressive pour le système nerveux central, anxiolytique, calmante, entraînant des troubles du jugement ».

Analysons les faits !

Une fille de 13 ans, dans toutes les législations du monde, est reconnue comme une mineure, civilement parlant mais aussi sexuellement. En conséquence, son consentement ne peut être pris en compte juridiquement. L’affirmer constitue un mensonge éhonté. C’est déjà un argument qui discrédite l’envolée théâtrale et piteuse de Bernard Henri Lévy qui ne se soucie guère de la victime nous rappelant l’amnésie qu’il a envers les crimes commis contre les Palestiniens martyrs et sa prise de position pour les bourreaux siono-nazio-fascistes de l’Etat d’Israël.

En outre, la législation européenne estime qu’un rapport sexuel, en l’« absence de consentement éclairé » comme c’est le cas pour un mineur, est un... viol... donc un crime.

Pour les Etats-unis, seul l’âge diffère.

En tout état, l’âge, dans ce cas précis est bien loin de la majorité sexuelle dans tous les cas envisagés.

La juridiction américaine était donc au-dessous de la peine réelle et Polanski en avait déjà profité en plaidant coupable puisque le juge avait transformé le viol, pouvant être puni de mort, en atteinte sexuelle... fait, de beaucoup, moins grave.

Néanmoins, ce que l’on s’efforce de dissimuler c’est que l’acteur s’est enfui des USA alors qu’il était en liberté sous caution... ce qui aggrave son cas et plaide en faveur de sa culpabilité déjà bien établie puisque reconnue par lui-même.

Ainsi, Polanski aurait commis un viol et se serait enfui avant d’être jugé. Il est donc accusé non seulement de l’acte en question, de fuite mais aussi de fourniture d’alcool et de drogue à un mineur.

Que peut-on en dire ?

Ce qui est navrant dans l’histoire des défenseurs de Polanski c’est que, au profit du fugitif, ces derniers accablent la victime par des moyens plus que douteux et éminemment pathétiques.

En outre :

Citer le grand âge de l’accusé reste néanmoins pitoyable d’autant que, les mêmes individus, n’ont jamais reconnu celui de bien d’autres pourtant incarcérés,

Citer son histoire dans le ghetto polonais, la déportation de ses parents, à laquelle nous ne pouvons que compatir, ne peut que rajouter à la volonté d’une distinction dans une France se voulant pourtant égalitaire de par ses textes.

Citer son talent fait comprendre que « les preux » optent pour une hiérarchisation non point sociale mais judiciaire. En conséquence, ils s’engagent dans la voie de « l’inégalité devant la loi », violant toutes les règles des pays civilisés et celles des Droits de l’Homme.

Le parti pris manifeste de deux ministres français, dans cette affaire, s’exprimant en fonction de leurs sentiments non de leur fonction, et de manière bien cavalière, les disqualifie de fait et entraînerait leur démission spontanée pour peu qu’ils aient du respect pour leur poste, du courage, de la dignité et un sens de la responsabilité politique.

La question qu’il faut se poser aujourd’hui est de savoir pourquoi Polanski, qui est citoyen français, n’a jamais été inquiété par la justice française pour les faits qui lui sont reprochés aux Etats Unis.

Même si l’on réfute l’extradition d’un citoyen de notre pays, il n’empêche que l’on doit prendre en compte son acte.

Ne l’a-t-on pas fait pour les prisonniers français arrêtés à Guantanamo et pourtant innocents ?

Pourquoi ne serait-ce pas valable pour l’acteur ?

Ah oui... j’entends déjà les défenseurs me dirent que « ce n’est pas pareil » !

Bien sûr... ce ne peut être pareil, en vérité je vous le dis, puisqu’il y a Français et... Bronzés !

Polanski est seul... les Bronzés sont nombreux et c’est quand ils sont nombreux que Hortefeux voit des problèmes à ces pauvres... Auvergnats.

Les Bernard Henri Lévy, Kouchner et Compagnie n’ont pas fini d’être ridicules et terriblement communautaristes, eux qui s’en défendent !

Mais le ridicule...

SOURCE : LA B S'EXPRIME

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Frederic Mitterrand au 20h : il s’explique sélectionné dans Actu France


Accusé par le Front national et une partie du Parti socialiste d’avoir fait l’apologie du tourisme sexuel dans son livre La Mauvaise Vie, Frédéric Mitterrand est intervenu, jeudi soir 8 octobre, sur TF1 pour s’expliquer, déclarant n’avoir jamais eu de relation sexuelle avec des mineurs et que l’œuvre n’était "en aucun cas l’apologie du tourisme sexuel".

Michèle Alliot-Marie a déclaré vendredi sur RMC avoir trouvé "très émouvant" le ministre de la culture. "Je pense que ceux qui l’ont regardé l’ont trouvé très émouvant lorsqu’il a expliqué combien il était atteint, et combien il pensait notamment à l’impact que tout cela pouvait avoir sur sa famille", a souligné la garde des sceaux qui n’a pas remis en cause la présence de Frédéric Mitterrand au sein du gouvernement, estimant qu’"il est aujourd’hui un très bon ministre". "Il faut permettre à chacun d’avoir fait des fautes, de s’en repentir et d’avoir toujours une deuxième chance", a-t-elle ajouté soulignant que le ministre de la culture avait condamné sur TF1 "le tourisme sexuel et la pédophilie". "Il faut éviter la manipulation politique et une certain nombre d’amalgames et je pense que ceux qui ont cru bon de suivre Mme Le Pen dans cette voie ne se sentent aujourd’hui peut-être pas très à l’aise", a déploré Mme Alliot-Marie.

Le maire de Bordeaux, Alain Juppé , a dit vendredi qu’il est "très honoré de recevoir le ministre de la culture" Frédéric Mitterrand à l’occasion de l’inauguration à Bordeaux d’Evento, la première édition de la biennale d’art contemporain. M. Juppé a précisé que "pour ce qui concerne les difficultés de Frédéric Mitterrand, il s’en est expliqué hier soir [jeudi] à la télévision. Je n’ai pas de jugement moral à porter, il a condamné sans ambiguïté ce qui nous est à tous odieux, c’est-à-dire la pédophilie et le tourisme sexuel". "Pour le reste, il lui appartient en son âme et conscience de décider ce qu’il a à faire", a poursuivi le maire, évoquant implicitement une éventuelle démission de M. Mitterrand.

Le chef de file des députés UMP, Jean-François Copé, a jugé vendredi que Frédéric Mitterrand s’était expliqué "avec beaucoup de sincérité" sur ses écrits sur le tourisme sexuel, mais il a estimé "fort probable" qu’une part de l’opinion reste "choquée".

Pour la vice-présidente du Front national, Marine Le Pen, les explications de Frédéric Mitterrand sur sa vie sexuelle n’étaient pas crédibles et le ministre de la culture devait quitter le gouvernement. Marine Le Pen, qui avait demandé sa démission, a estimé sur RMC vendredi que "Monsieur Mitterrand n’a pas levé l’ambiguïté, loin de là, hier soir". "Il nous a expliqué qu’en réalité, alors qu’il s’est adonné au tourisme sexuel en Thaïlande, pays connu pour subir le fléau de la prostitution enfantine, lui il y allait pour trouver des prostitués de 40 ou de 50 ans, ça n’est pas crédible." "Cette ambiguïté doit évidemment conduire à son départ du gouvernement", a poursuivi Marine Le Pen.

Le porte-parole du PS, Benoît Hamon, a pris acte vendredi des explications du ministre de la culture mais il a jugé que cette "affaire laissera des traces". "Dont acte, c’était une déclaration qui était attendue de la part d’un ministre qui a longtemps entretenu l’ambiguïté sur ce sujet dans les déclarations qu’il avait faites autour de son livre", a déclaré M. Hamon sur RTL. "Il a eu des déclarations extrêmement claires hier, c’est incontestable", mais Frédéric Mitterrand "s’est livré à un amalgame que je ne supporte pas : il a pris les mots scabreux de l’extrême droite, les a dénoncés, et y a quelque part un petit peu associé celles et ceux qui, eux, s’étaient exprimés contre l’exploitation sexuelle". Selon M. Hamon, cette affaire "laissera des traces" et "c’était au président de la République de s’expliquer".

Arnaud Montebourg, secrétaire national à la rénovation du PS, a estimé vendredi que les déclarations de Frédéric Mitterrand pour sa défense avaient été "laborieuses" et "narcissiques", jugeant qu’il sera "difficile" pour le ministre de la culture "d’assumer sérieusement sa charge". Le député PS avait demandé jeudi la "révocation" de Frédéric Mitterrand.

Le socialiste Manuel Valls a, comme Benoît Hamon, pris "acte" des déclarations de Frédéric Mitterrand, en s’indignant toutefois des "accusations de populisme" lancées contre ceux qui, à gauche, avaient demandé des explications au ministre. "Hier, sur TF1, monsieur Mitterrand a livré sa part de vérité et condamné fermement le tourisme sexuel. Dont acte. Cette explication était attendue de la part d’un ministre de la République", a déclaré M. Valls. Le député-maire d’Evry a toutefois jugé que "l’accusation de populisme - voire d’homophobie - à l’égard de ceux qui, à gauche, ont exigé des explications légitimes de la part du ministre et dénoncé ses ambiguïtés, est insupportable".

Jean-Paul Huchon, président PS du conseil régional d’Ile-de-France, a estimé vendredi que les explications de Frédéric Mitterrand, la veille sur TF1, étaient "sans doute empreintes de sincérité" mais qu’il avait quand même "reconnu" avoir "pratiqué le tourisme sexuel". "Ce n’est pas à moi de demander la démission du ministre" mais "quand vous êtes un ministre, vous êtes un homme public et a priori le public attend que vous soyez, sur des terrains comme celui-là en particulier, irréprochable", a-t-il poursuivi. "La balle est dans le camp du gouvernement."

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Mitterrand : Au dessus de 14 ans c’est dégueulasse !!!!!!!! Shocked
Revenir en haut Aller en bas
marysharon
Her Royal Badness


Féminin Messages : 2782
Date d'inscription : 18/04/2009
Age : 37
Localisation : Does it matter? WOW!

MessageSujet: Re: NO COMMENT ! A VOUS DE JUGER   Mer 28 Oct - 0:20

Punaise!! Ils se sont trompé de public, ça s'adresse absolument pas à des enfants Shocked
Revenir en haut Aller en bas
http://purplezone.zikforum.com
Rebla
Her Purple Majesty


Féminin Messages : 947
Date d'inscription : 27/10/2009
Age : 45
Localisation : partout

MessageSujet: Re: NO COMMENT ! A VOUS DE JUGER   Mer 28 Oct - 12:33

C'est de plus en plus grave [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: NO COMMENT ! A VOUS DE JUGER   Aujourd'hui à 18:06

Revenir en haut Aller en bas
 
NO COMMENT ! A VOUS DE JUGER
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» COMMENT AVEZ VOUS CONNU IRON MAIDEN
» Comment rangez vous vos cds?
» Comment avez-vous découvert Michael?
» Comment aviez vous appris la disparition de Michael ?
» Comment avez-vous découvert Muse ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Purple Zone :: SHE SPOKE 2 ME! Discussions générales :: Zone de flood-
Sauter vers: